Freelance ou Agence ?

Quand on veut externaliser sa communication, il y a deux options : une agence, ou un Freelance. Alors comment choisir ? Quelle est la différence ? Y en a-t-il réellement ? C’est parti pour le match AGENCE VS FREELANCE !

Une différence de taille !

La première différence, celle que l’on constate de suite, c’est la taille de l’entreprise. Un freelance est un entrepreneur individuel : il travaille seul (ou en réseaux lorsqu’il fait partie d’un groupement d’entrepreneur) depuis son bureau ou le plus souvent chez lui. L’agence, elle, dispose de locaux, et d’une équipe. Cet écart de taille est la source de toutes les forces et faiblesses de ces deux antagonistes qui ne jouent pas dans la même catégorie !

Round 1 : Disponibilité.

Le Freelance étant indépendant, non contraint par des collègues ou des bureaux, il peut travailler à toute heure et n’importe quel jour (n’en déplaise à sa compagne…), se rendant ainsi disponible selon vos besoins et au gré des urgences. Un freelance est disponible si vous l’appelez après 17h. Les agences sont plus contraintes par les horaires classiques et les jours ouvrés. Passés le temps de travail règlementaire des salariés qui gèrent le technique, les moyens d’agir de l’entreprise sont limités.

Le point va au freelance !

Round 2 : Sécurité.

Certaines entreprises sont réticentes à l’idée de travailler avec un(e) freelance pour une raison de sécurité. Je m’explique : les freelances en communication digitale sont souvent en statut micro-entrepreneur. La simplicité pourtant très pratique de ce statut apporte quand même un point de vigilance : on peut fermer une auto-entreprise aussi rapidement qu’on l’a ouvert. Cette éventualité d’une disparition immédiate dans la nature refroidit certains, et c’est souvent le motif principal de réticence à l’idée de travailler avec un freelance.

Je vous rassure, j’ai déjà vu des agences disparaitre, et je ne compte pas disparaitre de sitôt ! Cependant, ce round est remporté par l’agence !

Round 3 : Compétences & hiérarchie

Une agence met à votre disposition plusieurs cœurs de métiers au travers de ses salariés. Elle comprend souvent un développeur, un graphiste, un commercial, … Tout cela avec (normalement) une hiérarchie qui fait que vous avez un interlocuteur commercial unique, qui dispatche le travail.

Le Freelance, lui est à la fois chef d’entreprise, développeur, webdesigner, intégrateur, SAV, … C’est souvent parce qu’il maîtrise tous ces corps de métier qu’il a choisi la voie de l’indépendance ! Par contre il sera votre interlocuteur unique, toujours au courant de chaque versant de votre projet, il vous écoute avec le cœur et travaille avec le cœur !

Je ne peux pas attribuer de point sur ce round, tout dépend des salariés de l’agence et du profil du freelance …

Round 4 : Tarifs

Je vais balayer ce point assez rapidement, l’agence doit payer plus de charges qu’un Freelance : salaires, locaux, électricité, … Le Freelance lui, n’est pas sans charges, mais son local est souvent son habitation principale et ne paie pas d’employé.

Il est donc normal de donner ici le point au Freelance.

Le verdict ...

Si je vous laisse faire vous-même le compte des points, le freelance remporte ce match. Mais suis-je objectif ? PAS DU TOUT.

Rien ne vaut le contact avec votre futur prestataire, je ne peux pas vous dire qu’il vaut mieux passer par un indépendant : il vaut mieux un bonne agence qu’un mauvais Freelance. Tout comme il vaut mieux un bon freelance qu’une mauvaise agence.

Au final cela revient à comparer une voiture et un train : l’objectif est d’aller d’un point A à un point B, le résultat peut être le même, ce n’est qu’une question de moyen. Le plus important selon moi, c’est que le travail soit fait avec attention et avec passion.

Laisser un commentaire