L’emailing est-il obsolète ?

L’e-mailing est aussi vieux que le mail et personne ne peut passer à côté. Ça fait plus de 20 ans qu’il remplit nos boites mail de délicieux SPAM ! Lorsque l’on a une activité professionnelle et que l’on cherche à démarcher, on y pense forcément, dois-je envoyer des mailings ? Est-ce complètement dépassé ?

Je ne vais pas passer par 4 chemins, l’emailing ou (mailing) a encore de belles heures devant lui. Il est encore le moyen de communication qui obtient le meilleur taux de retour (Source de 2016). En revanche ce n’est pas une pompe à client : il doit être utilisé intelligemment et en respectant la règlementation en fonction de ma clientèle.

Vos clients sont des particuliers : Newsletter et Opt-in

L’e-mailing est aussi vieux que le mail et personne ne peut passer à côté. Ça fait plus de 20 ans qu’il re

Vous travaillez en BtoC, il y a donc des règles à respecter : vous ne pouvez pas démarcher un particulier au travers d’un mailing sans avoir eu son autorisation préalable. Ça limite pas mal les possibilités ! Ainsi pour communiquer via mailing il vous faudra avoir ce qu’on appelle une base de données mail « Opt-in », c’est-à-dire une liste de mail dont les destinataires ont coché une case vous autorisant à leur envoyer des communications commerciales. Ils peuvent aussi avoir coché une case d’un de vos partenaires qui stipule qu’il accepte de recevoir des communications des partenaires.

En vous adressant à des particuliers, vous serez plus enclin à proposer une newsletter, afin de rentabiliser tout l’effort qui a été concentré pour capter chaque adresse mail !

mplit nos boites mail de délicieux SPAM ! Lorsque l’on a une activité professionnelle et que l’on cherche à démarcher, on y pense forcément, dois-je envoyer des mailings ? Est-ce complètement dépassé ?

Je ne vais pas passer par 4 chemins, l’emailing ou (mailing) a encore de belles heures devant lui. Il est encore le moyen de communication qui obtient le meilleur taux de retour (Source de 2016). En revanche ce n’est pas une pompe à client : il doit être utilisé intelligemment et en respectant la règlementation en fonction de ma clientèle.

Vos clients sont des professionnels

Si vous travaillez en BtoB, c’est beaucoup plus simple ! Vous pouvez envoyez des mails à vocation commerciale à n’importe quel professionnel sans avoir besoin de son consentement. Si vous faites un envoi de masse, vous êtes dans l’obligation d’inclure un lien de désinscription pour que votre prospect puisse demander à ne plus être contacté par votre société.

Le plus difficile dans ce cas est de récupérer ou de faires des listes d’e-mail (ça peut être fastidieux mais il existe des suuuper techniques pour gagner du temps !). L’autre point c’est de réussir sa campagne e-mailing.

Réussir une campagne e-mailing

Ici on parlera surtout de campagne BtoB. La réussite d’un envoi d’e-mail se mesure avec 3 critères principaux : le taux d’ouverture/lecture, le taux de clics sur le lien et le taux de réponse (contacts qualifiés).

Votre objectif est donc qu’un maximum de personnes ouvre le mail que vous envoyez et clique sur le lien qu’il contient (important le lien !).

Taux d'ouverture

Le premier risque, c’est d’être classé dans les SPAMS et ne jamais être vu par le destinataire. Pour éviter ce désagrément, il vaut mieux éviter d’utiliser des mots racoleurs dans l’objet du mail comme « gratuit » « offert » « nouveau ! » ou simplement les point d’exclamation … La plupart des fournisseurs d’e-mail filtres ce genre de mail. Ensuite, il vaut mieux faire apparaitre vos liens de cette façon, plutôt que de les écrire en toute lettre comme ceci : https://comunique.fr/blog/

Je discutais une fois avec quelqu’un qui mettait comme objet de tous ses mailings : « Re : Devis » et qui atteignait un taux d’ouverture extraordinaire. Oui … Mais le destinataire se sent dupé et ne risque pas de vous contacter !

Par expérience, je sais que j’ai de meilleurs résultats lorsque mon mailing concerne un secteur d’activité, quand je propose un service qui concerne réellement le destinataire. En revanche, les mails génériques du type « je vous présente mon activité » sont beaucoup moins bien reçus.

Taux de clic

Le second objectif c’est le clic. Si bien sûr il y a un lien sur votre mail. Là aussi il est bien de cibler cette page, d’envoyer vers une page qui concerne l’objet du mail. Préférez dédier une page sur votre site (On appelle ça une landing page) plutôt que d’orienter vers votre page d’accueil.

Je recommande vivement d’avoir un lien spécifique lors de l’envoi d’un mailing, ça suppose d’avoir travailler en amont et ça indique que le mailing est travaillé et ciblé.

En conclusion

Le mailing est un bon moyen de communication, surtout en BtoB : après tout, les entreprises surveillent leurs mails et veillent à ne pas en rater. Elles payent souvent quelqu’un pour prendre connaissance des mails

Laisser un commentaire